Un pitch royal chez Euronext

Publié le 29/11/2016

Lundi 28 novembre, Gambit était invité à pitcher dans les locaux d’Euronext Amsterdam. Un lieu symbolique où les ordinateurs ont progressivement succédé aux traders, et qui illustre bien la montée en puissance des fintechs, comme l’a souligné Gottfried Leibbrandt, CEO de Swift.

La « Belgian-Dutch innovative entrepreneurship and finance conference » a notamment été l’occasion d’évoquer la place des entreprises de technologies financières en Belgique et aux Pays-Bas.

Elle s’est déroulée en présence de Ses Majestés les rois Willem-Alexander des Pays-Bas et Philippe de Belgique.

Le CEO de Gambit, Geoffroy de Schrevel, faisait partie des cinq heureux élus sélectionnés pour présenter leurs activités, et c’est dans ce contexte royal qu’il a pu évoquer les offres développées par Gambit pour répondre au besoin grandissant de digitalisation des établissements bancaires.

Le constat était d’ailleurs partagé. C’est à « une véritable révolution copernicienne que nous devons faire face », a ainsi précisé Benoît Legrand, directeur Fintech du groupe ING, en rappelant l’urgence pour les banques de répondre aux nouvelles attentes de leurs clients. « Les clients veulent prendre le contrôle de leurs finances. L’argent leur appartient, nous devons changer nos esprits. Il n’y a pas d’autres choix ».

Gambit a conçu ses solutions avec notamment pour objectif central, de donner plus d’autonomie aux clients. C’est sans doute ce qui lui a valu un joli compliment de Ralph Hamers, CEO du groupe ING : en réponse à une question sur l’entreprise « pitcheuse » qui avait sa préférence, celui-ci a répondu… Gambit. Merci à lui pour le clin d’oeil, en présence des plus hautes autorités !

 

Lire ici le compte-rendu d’ING

Et celui d’Euronext

Partager